Etats-Unis: les ados délaissent-ils Facebook?

Pour les adolescents d’aujourd’hui, Facebook n’est plus le réseau social à la mode comme il le fut lors de son lancement il y a 8 ans. Aux Etats-Unis, les jeunes préfèrent Twitter, Tumblr ou les textos pour communiquer avec leurs amis.

Avec près d’un milliard d’inscrits dans le monde, Facebook reste aujourd’hui le réseau social le plus utilisé au monde. Mais aux Etats-Unis, les adolescents de plus de 13 ans se détournent peu à peu de Facebook et préfèrent utiliser d’autres plate-formes, notamment Twitter  et Tumblr qui leur permettent d’échanger avec un cercle d’amis plus restreints et sans le regard parental braqué sur le contenu de leurs messages. 

Alors que la croissance des utilisateurs de Facebook commence à ralentir aux Etats-Unis, qui concentrent 20% des utilisateurs mondiaux du réseau social, il s’agit pour les dirigeants de l’entreprise de Menlo Park de ne pas devenir un vieux dinosaure du web 2.0. Après tout, des sites comme Myspace ou Friendster ont bien fini par s’effondrer alors qu’ils étaient « hypes » au milieu des années 2000.

Comment peut-on expliquer cette baisse d’intérêt des ados pour Facebook? Tout d’abord, ils ont de moins en moins envie de partager leurs sentiments et émotions sur Facebook avec leur communauté de suiveurs. Les jeunes d’aujourd’hui ont conscience qu’un seul dérapage sur Facebook peut les empêcher d’accéder à une université prestigieuse ou d’obtenir un job. On voit d’ailleurs de plus en plus d’ados prendre un pseudo sur les réseaux sociaux plutôt que d’utiliser leurs vrais identités.

Ensuite, les jeunes ados américains pensent que Twitter et Tumblr sont des réseaux sociaux plus sélectifs que Facebook, notamment dans le partage des informations et les règles de confidentialité. Sur Twitter et Tumblr, ils n’ont pas la pression qu’exerce Facebook d’ajouter comme amis ses camarades de classe ou les amis de leurs amis.

Selon une étude de l’institut Nielsen, les ados américains estiment que Twitter est un réseau social plus intime et privé que Facebook. Ils ont la possibilité sur Twitter de bloquer l’accès de leurs comptes, permettant de partager leurs tweets uniquement avec leurs followers.

Enfin, la baisse de popularité de Facebook auprès des ados peut s’expliquer par le virage manqué sur les terminaux mobiles. Un jeune ado américain surfe en majorité sur son téléphone portable ou sa tablette et est plus prompt à utiliser Twitter sur son téléphone que Facebook.

Tout n’est pas négatif pour l’entreprise de Mark Zuckerberg puisque, toujours selon Nielsen, 93% des ados américains présents sur les réseaux sociaux ont un compte Facebook. A ce pourcentage, on peut rajouter les moins de 13 ans qui trichent sur leur âge afin de se créer un compte.

Si Facebook fait moins recette auprès des jeunes, c’est peut-être aussi parce que les parents se sont emparés du réseau social au détriment de leurs enfants. Aujourd’hui, les utilisateurs entre 50 et 64 ans représentent 25% des inscrits. Dans cette tranche d’âge, Facebook est le réseau social le plus utilisé avec LinkedIn.

En ligne depuis 8 ans, soit une éternité pour un réseau social, Facebook n’est plus un adolescent. A défaut de représenter une nouveauté pour les jeunes, Facebook doit être capable de se renouveler et de s’adapter à un public plus mature et tout aussi exigeant.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s