Comment booster son blog d’entreprise

Le contenu est très important pour maintenir l’audience de votre blog. Plus vous posterez des billets, plus votre trafic risque de progresser. A l’heure actuelle, Google référence de mieux en mieux les blogs, qui deviennent progressivement un outil d’accompagnement aux sites internet des entreprises. Lire la suite

Publicités

L’affiliation, un bon moyen pour développer son activité

L’affiliation concerne la vente de produits ou service par un réseau d’affiliés, composés de plusieurs niveaux (deux uniquement pour le réseau d’affiliés) :
• Le producteur, qui propose des produits et services tout en développant son réseau d’affiliés. Ceux-ci sont, finalement, ses vendeurs payés à la commission.
• Les affiliés, qui vendent pour le producteur, sur la base d’une commission, voire parfois d’un revenu fixe (mais c’est beaucoup plus rare). De plus, et contrairement à l’affiliation (2 niveaux), les affiliés peuvent ici recruter de nouveaux affiliés et toucheront des commissions non seulement sur leurs propres ventes, mais également sur les ventes de leurs affiliés “personnels”. Lire la suite

Site internet : créer du trafic avec un contenu adapté

Si 86% des grandes entreprises possèdent aujourd’hui un site web, ce sont encore trop souvent de simples sites « vitrines » générant peu de trafic. D’où la question qui taraude aujourd’hui tous les responsables de sites web : comment retenir les internautes sur mon site ? Comment fidéliser des internautes pressés et volages ? Un contenu à valeur ajoutée peut constituer une réponse à ces questions s’il est mis au service d’un objectif précis.

Le contenu doit être « pensé » en fonction d’un objectif : s’agit-il d’offrir une simple vitrine de l’entreprise ? De vendre un produit ? De développer une image ? Trop souvent, les projets web sont conduits « à l’envers » : plutôt que d’engager une réflexion sur la manière d’adapter le contenu aux objectifs de l’entreprise, on construit d’abord l’enveloppe graphique du site et ses outils technologiques, puis on consacre les dernières minutes du projet pour « remplir les cases » par du contenu !

Le contenu dépend de la nature du site. Dans le cas d’un site corporate, on tentera de mettre en valeur les informations clés sur l’entreprise (forme juridique, clients, équipe, …) et on privilégiera des textes synthétiques et une arborescence claire. Au contraire, pour un site d’information, il s’agira moins de « faire court » que de mettre en valeur l’information et de permettre un accès rapide et intuitif à l’information clé dès la home page.

Enfin, les web-rédacteurs le savent bien : on ne lit pas sur un écran comme on lit les pages d’un livre ! La lecture sur le web diminue la capacité de concentration du lecteur et devient rapidement fatigante. Résultat : l’internaute lit souvent en diagonale, il lit rarement mot à mot et se contente de « scanner » la page. La prise de conscience des spécificités de la lecture sur le web a permis d’adapter la rédaction à ces nouvelles contraintes et de formuler une « charte d’écriture web ». Cette charte tacite énonce les règles fondamentales pour bien écrire sur le web : hiérarchiser l’information, mettre en valeur le texte grâce aux puces, aux couleurs et aux images, être succinct, utiliser les liens hypertextes et l’interactivité, etc.

Si le graphisme est essentiel pour attirer la curiosité des internautes, un contenu informatif et de qualité est un moyen de créer du trafic et de fidéliser des internautes par trop fuyants.